Sumimasen

Je tiens à m’excuser, car cela fait maintenant plus d’une semaine que je n’ai pas publié de nouvel article sur ce blog, pour cause de crève terrassante. Et en m’excusant, j’applique justement une habitude très japonaise !

Je ne sais pas si vous aviez vu cette vidéo très amusante réalisée par une Américaine révélant à ses compatriotes le “mot magique” de la langue française… Eh bien s’il y avait un “mot magique” en Japonais, ce serait “Sumimasen”. C’est de loin le mot que j’ai le plus utilisée lors de mon séjour au Japon. Il permet d’interpeller quelqu’un, de demander quelque chose, de s’excuser de nos maladresses de gaijin… En bref, il est très pratique.

Et comme vous aurez l’occasion de le découvrir si vous vous rendez au pays du Soleil Levant, les japonais l’uitilisent énormément. Ils ont même une fâcheuse tendance… à s’excuser à votre place ! Un autre exemple issu de mon séjour japonais : j’avais du mal avec la monnaie, et je cherchais les bonnes pièces dans mon porte-monnaie tout en disant “sumimasen”, bien sûr. Ce à quoi mon interlocutrice me répondait elle aussi : “sumimasen, sumimasen !” comme si elle s’excusait de me demander de l’argent, ou peut-être s’excusait-elle que son système monétaire soit compliqué… C’est une expérience assez destabilisante pour les occidentaux de voir d’autres gens s’excuser pour nos bêtises !

En réalité, ce n’est pas exactement cela qu’exprime le “sumimasen” japonais. Le “sumimasen” selon la situation peut se rapprocher davantage soit d’un “excuse me” anglais, utilisé pour interpeller l’autre, ou d’un “je suis désolé d’apprendre cela”, dans un sens de compassion. Avec le sumimasen, on montre sa compassion envers l’autre, sa compréhension envers certaines maladresses. Cela permet de relâcher d’éventuelles tensions dans une discussion ou situation particulière.

Tout cela est en parfaite cohérence avec un trait de la société japonaise : la recherche d’harmonie et la fuite du conflit. Que c’est rafraîchissant d’être prévenant l’un envers l’autres, vous ne trouvez pas ? C’est quelque chose dont on gagnerait à s’inspirer au jour le jour !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *