Les poissons volants

Vous n’etiez pas de quart la nuit derniere, mais vous etes de 6h00-8h00. Surprise, a la levee du jour, le cockpit est habite par quelques poissons volants qui viennent de s’echouer.
Chouette, a manger gratuit, et sans effort ! Oui, sauf que ce n’est pas tres bon ! Voici comment ca passe le mieux:

Au barbecue:
ca ne fait que quelques jours (ou semaines) que vous avez quitte une ile et donc il vous reste du charbon de bois. Videz les poissons, mettez les sur la grille, comme des sardines. Ca fume, ca pue, mais ca nourrit !

A l’huile:
Ca fait plus longtemps que vous n’avez pas vu l’ombre d’une cocotier, videz les poissons, coupez les ailes, et mettez les poissons dans des bocaux d’huile d’olive avec du piment seche, et des condiments a votre guise. Vous pourrez commencer a y gouter dans une semaine ou deux.

En papillottes:
Videz le poisson, coupez les ailes. Mettez le poisson au coeur d’une feuille d’alu, salez, poivrez, un filet d’huile d’olive, un quart de citron vert, et au four jusqu’a ce que la chair soit blanche.

Conclusion:
le poisson volant est un poisson qui viendra betement mourrir sur votre bateau. On le croise en general dans les courants chauds. Dommage qu’il soit si peu goutu, et si plein d’arretes. Il constitue neanmoins un bon repas si on regarde le rapport qualite/prix